headermask image

header image

En Direct des JCC - J7 Une journée OFF

Les films visionnés aujourd’hui ne font partie d’aucune compétition. Certains ne font même pas partie du Festival (qui comprend en gros les catégories suivantes: en compétition, panorama, hommage et catégories spéciales comme les “Low Budget” ou “Jeune Cinéma Turque Contemporain”).

Sans rapport avec la remarque précédente, un certain nombre de ces films  sont de très bonne facture! En voici un panorama!

La journée a commencé avec le visionnage du très bon court métrage de Ghanem Ghaouar (à droite) “Le Fossoyeur”, l’histoire d’un fossoyeur dans un  petit village du sud tunisien amoureux d’une jeune femme et à qui les notables refusent le mariage sous prétexte d’une incompatibilité avec son métier. Un film beau et poétique, avec des scènes magnifiques de symbolisme, présenté au public par Nacer Sardi (à gauche).

ghanem ghaouar le fossoyeur

Peu après, un buffet a été offert aux studios LTC de Gammarth en présence de Tarak Ben Ammar, venu pour l’occasion accompagné de Jean-Marie Bigard. Tarak Ben Ammar est rappelons-le président du Groupe Quinta Communications et possède à ce titre l’ancien site de la Satpec (transformé en studios de production et post-production).

tarak ben ammar jean-marie bigard

Ensuite, c’est au Théâtre Municipal qu’a été l’évènement avec la projection de la série de court métrage très attendue “10 courts 10 regards”. Kamel Ben Ouanes (à gauche), Ibrahim Letaief (au centre, Long & Court) et Riadh Thabet (à droite, Ulysson) ont présenté la nouvelle collection.

kamel Ben Ouanes ibrahim letaief riadh thabet

C’est ensuite huit des dix jeunes réalisateurs qui sont venus dire un mot au public.

kais maik ons kerkeni marwan trabelsi alia nakhli insaf arafa

De gauche à droite, Bahri Ben Yahmed (”Lazhar”), Insaf Arafa (”Envol”), Sawsan Saya (”Fée / Mâle”), Kais Maik (”Le violon Do-Ré”), Ons Kerkeni (”Zarbout”), Tarak Khalladi (”Le Saut de l’Ange”), Emna Bouyahya (”Rite”) et Marwen Trabelsi (”Maman est une étoile”). Etaient absents, Tarek Ibrahim (”A moins 1…”) et Alia Nakhli (”Ciné-Siesta”).

C’est ensuite Frédéric Miterand qui a pris le relais au Théâtre Municipal pour présenter le documentaire de Josée Dayan (présente aux JCC) “M par M” (Menchari par Moreau). Comme son titre l’indique, on découvre la célèbre décoratrice de mode tunisienne Leila Menchari (Hermes), grâce à un échange/dialogue qu’elle tient avec Jeanne Moreau.

frederic mitterand

C’est ensuite à la Maison de la Culture Ibn Rachik qu’a eu lieu la projection de l’excellent court métrage “Boutelliss” avec dans un des rôles principaux Jaâfar Gasmi

jaafar gasmi boutelliss nasredine shili

Le réalisateur Nasredinne Shili (à gauche) et le producteur Nejib Ayed (à droite) ont présenté le film avant la projection, en n’omettant pas de remercier les comédiens et les techniciens qui ont consentit d’énormes sacrifices pour que le film se fasse. Un grand bravo pour ce coup d’essai qui consacre l’émergence d’un nouveau réalisateur talentueux.

nasreddinne shili et nejib ayed boutelliss

Le même Nejib Ayed a par la suite présenter l’autre film qu’il a produit “Las Anges de Satan” du marocain Ahmed Boulane, qui raconte l’histoire vraie d’un procés intenté à une bande de hard-rockers marocains pour satanisme. Une affaire qui avait défrayé la chronique judiciaire en 2003, et traitée dans le film justement sous cet angle.

nejib ayed ahmed boulane

C’est ensuite au Cinémafricart qu’a eu lieu l’évènement de la soirée: la projection du très attendu “Cinecitta” de Brahim Letaief. La première projection prévue à 23h (et qui a débuté aux alentours de Oh30) étant réservée aux journalistes et à l’équipe du film, un public nombreux a patienté jusqu’à 3h du matin pour assister à la projection.

cinecitta

Toute l’équipe du film était présente

cinecitta

De gauche à droite: Jamel Madani, Jaâfar Gasmi, Med Ali Ben Jemmaa, Med Ali Nahdi, Brahim Letaief, Karim Ayari, Raouf Ben Amor…

C’était donc une journée consacrée aux films hors compétition et aux films en OFF, mais une journée très festive avec un fort engouement populaire.

A demain pour le dernière journée des JCC 2008!

If you liked my post, feel free to subscribe to my rss feeds

One Trackback

  1. [...] preuve ses très bonnes performances dans “Boutelliss” de Nasreddine Shili et “Cinécitta” de Brahim Letaief aux côtés notamment de Mohamed Ali Nehdi, Jamel Madani, Mohamed Ali Ben [...]

Post a Comment

You must be logged in to post a comment.

Tuniblogs Top Tunisie Blogs